Pasteur Pascal KALALA

Le récit biblique post-exil de la reconstruction du temple illustre bien qu’il y a trois catégories d'hommes face à l'adversité ou aux difficultés. Les nostalgiques qui sont tournés vers le passé et ne savent progresser et se projeter dans le futur ; les émotionnels qui sont juste dans l'effervescence et pas plus, et les acteurs conscients qui ont la foi et recourent à la grâce infinie de Dieu, en dépit des montagnes. La volonté de Dieu est que nous soyons cette troisième catégorie. Car le juste vit par la foi et non par la vue.

La foi, ce n'est pas la perte de mémoire, l’ignorance ou la fuite des problèmes. Tout en reconnaissant la réalité, elle refuse d'être nostalgique ou émotionnelle mais choisit de puiser dans la grâce de Dieu, et c'est en la personne de Jésus- Christ que nous trouvons la plénitude de cette grâce. Elle est disponible et accessible à toute personne qui croit.