Pasteur Joseph Bondo Kasongo

L'homme est une singularité en ce qu'il est à la fois un être physique qui interagit avec son environnement immédiat, il peut se mouvoir dans l'espace et dans le temps ; mais il est aussi une âme et un esprit, et de par cette composante spirituelle il est donc appelé à évoluer dans le monde spirituel. Et l'élément qui lui permet d’agir dans ce monde spirituel, dans l'univers de Dieu, n'est autre que la foi. C'est donc elle qui nous donne la capacité de voir l'invisible, d'avoir une perceptive qui va au-delà du visible.

Le récit d'Abraham illustre bien cette vérité. Notons que la marche par la foi est cette alternative qui nous met à l'abri du découragement, de la peur ou de l'anxiété, et qui nous fortifie, malgré les réalités environnantes, à l'instar du COVID-19. La foi, c’est aussi une attente persévérante de l'accomplissement des promesses divines, et la garantie de la matérialisation de celles-ci est l'alliance avec Dieu par le sang de Christ. Car en Jésus, toutes les promesses de Dieu sont oui et amen. Comme Abraham, il nous arrive souvent d'analyser rationnellement les événements et de faire des choix sur les évidences qui se présentent à nous. Cela nous conduit malheureusement à toutes sortes des problèmes, mais le Seigneur nous recommande de poser nos regards sur lui, quelles que soient les circonstances qui nous entourent. Au-delà du visible, il y a notre Dieu qui est Tout-Puissant.