Pasteur Joseph Bondo Kasongo

L'une des singularités du Dieu de la Bible est qu'il éprouve du plaisir à déverser sur l'homme créé à son image toutes sortes de grâce. Cependant, cette bénédiction est la moisson en aval de notre obéissance à la Parole de Dieu en amont. Deux cas bibliques illustrent bien cette vérité. Premièrement, l’exemple de Pierre qui, ayant pêché toute la nuit sans rien prendre, va jeter le filet sur LA PAROLE du Seigneur et expérimenter la pêche miraculeuse.

Pasteur Joseph Bondo Kasongo

Rappelons que le Dieu de la Bible est un Dieu qui éprouve du plaisir à accorder la BÉNÉDICTION, toutes sortes de grâce à l'homme. L’aspiration à être béni qui habite tout être humain est donc légitime. Cependant, il sied de signaler que la vraie BÉNÉDICTION ne s'expérimente pas au hasard.  Elle est le fruit que nous récoltons en aval après avoir semé en amont. C'est par l’obéissance à la Parole de Dieu, aux injonctions ou prescrits de Dieu que nous semons. Tout acte d'obéissance est une semence que nous jetons sur la terre de notre cœur. 

Pasteur Pierre Assumani

La tentation est une incitation à faire ou à penser contre la saine volonté de Dieu. Elle vient de l'ennemi de notre âme, en l’occurrence Satan. Dieu n'en est pas responsable, mais ce sont nos propres convoitises, nos mauvais désirs qui nous amènent dans le piège du diable. Ce dernier utilise, exploite nos désirs intérieurs et nos sens pour ruiner notre relation avec Dieu, à l’instar du récit tragique de la chute d'Adam et d'Eve. 

Le monde dans lequel nous vivons ne nous fait pas de cadeau. Il y a plusieurs facteurs qui sont la cause des blessures intérieures, c'est-à-dire des chocs émotionnels, des frustrations que nous rencontrons.
Les exemples sont légion dans la Bible des blessures ainsi que leurs conséquences néfastes. Le cas d'Absalom qui venge sa sœur abusée, Tamar, en est une illustration éloquente. Un cœur blessé et qui ne veut pas pardonner blesse toujours, et ce de manière disproportionnée.