Pasteur Roger MUYANI
Le Dieu des cieux nous donnera le succès, assurément ! En effet, collectivement ou individuellement, chacun de nous est entrain de construire quelque chose, peut-être une relation, une affaire, soit encore un projet quelconque de bâtir une maison, voire un temple, etc. A cet effet, l'expérience de Néhémie dans la construction peut nous instruire encore aujourd'hui. De prime abord, notons que Dieu nous appelle à lui obéir quand nous marchons ou bâtissons avec Lui.  

Pasteur Alain BISUTA
Certaines choses quand nous le faisons de la bonne manière en amont, nous récoltons du bon fruit en aval.
Par leur approche du Seigneur, il s'est dégagé deux lignées d'adorateur que Caïn et Abel ont inaugurées. Il y a les adorateurs spirituels, à l'image d'Abel, qui s'approchent de Dieu par la foi et font les choses sur base du modèle de Dieu. Mais il y a aussi les adorateurs religieux, à l'image de Caïn, qui sont plein de malices et s'approchent de Dieu en apparence, sans que leurs cœurs y soient. 

Pasteur Joseph BONDO
En début d'année, plusieurs font l'inventaire de leurs vies et prennent des résolutions pour un nouveau départ. Cependant, malgré toutes les dispositions prises et les souhaits, il y a des choses qui ne dépendent pas de nous. Voilà pourquoi il est fondamental de nous poser d'abord cette question de savoir qu'est-ce que le Maître des temps et des circonstances, le pourvoyeur de notre souffle, attend de nous. Ainsi, la première des choses qu'Il attend de ses enfants est que nos cœurs ne s'inquiètent pas.

Pasteur Roger MUYANI
Dieu veut que lorsque la grâce est entrain de se multiplier dans nos vies, que nous puissions revenir à lui avec actions de grâce. C'est donc un appel à une attitude de reconnaissance, de gratitude, face aux diverses bontés du Seigneur. En effet, nous vivons dans un monde où l'ingratitude bat de plus en plus son plein et la gratitude commence à faire défaut, même dans l'Eglise.  Il est alors important de noter que ce que nous sommes aujourd'hui c'est le fruit de la grâce de Dieu.

Pasteur Joseph BONDO
 

Pasteur Joseph BONDO
Quand quelqu'un meurt sans avoir rencontré le Seigneur Jésus-Christ, il est perdu pour l'éternité. Il n'y a pas de salut post-mortem et c'est aujourd'hui que nous sommes appelés à choisir de suivre Christ. En effet, Jésus seul est capable de libérer l'homme de la pente glissante qui le mène à sa perdition. Ceci dit, le jour de Noël nous rappelle combien Dieu nous aime et qu'il a choisi de venir nous visiter pour nous sauver.  Noël n'est donc pas synonyme d'un jour d'échanges des cadeaux, de fête des enfants ou un jour de diverses décorations.